Ingénieur validation – Emmanuel

l'ingénieur validation
03/24/2022

« L’ingénieur validation est souvent un rôle central : c’est lui qui coordonne les activités des différents départements impliqués dans le projet. » Emmanuel nous parle de son expérience en tant qu’ingénieur validation en sciences de la vie chez ALTEN Belgium. Découvrez son histoire !

 

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Emmanuel, je viens de Strasbourg.

En 2004, j’ai commencé mes études dans le domaine de la physique – chimie, puis j’ai poursuivi par un master Génie Mécanique et Industriel. C’est lors de mon stage de fin d’études que j’ai eu une première expérience dans le domaine de l’industrie pharmaceutique.

Par la suite, j’ai eu plusieurs métiers dans ce domaine, ce qui me permet aujourd’hui d’avoir une large vision des spécificités et contraintes de cette industrie.

 

Que signifie être un « ingénieur validation » en Sciences de la vie ?

Cela signifie être une personne clé de la mise en place et du développement du processus de production dans l’industrie pharmaceutique et dispositif médical. Une des tâches phares de ce poste est la rédaction de protocoles et des fiches de tests pour vérifier que l’équipement fonctionne selon les requis des utilisateurs.

 

Quelles sont les compétences requises pour ce job ?

Il faut tout d’abord avoir une forte culture qualité. Dans l’industrie pharmaceutique c’est important : comme des équipements de production sont délivrés, il faut que ceux-ci soient conformes aux procédures de l’entreprise et aux requis réglementaires légaux.

Ensuite, pour comprendre le processus ou l’équipement que l’on valide, il est nécessaire d’avoir un minimum de connaissances pour ces types d’équipement / processus.

Il est également essentiel de savoir coordonner et être autonome. C’est un métier multi-tâches en collaboration avec d’autres départements. Il faut tout planifier et organiser pour que les activités soient réalisées dans les temps et dans le bon ordre.

 

À quoi ressemble une journée dans la vie d’un ingénieur validation ?

Il y a 2 grandes phases dans la validation d’un équipement ou d’un processus :

  • La partie « bureau», pendant laquelle il va falloir préparer la validation et la rédaction du protocole de test. En début de projet, il faut commencer par bien comprendre le fonctionnement de l’équipement et faire des réunions avec les différents départements impactés (Automation, engineering, assurance qualité, contrôle qualité, production). Cela permet de définir les rôles et responsabilités, le planning et les impacts sur les autres activités.
  • La partie « terrain», pour la réalisation des tests selon le protocole rédigé.

Après l’exécution des tests, il y a à nouveau un travail de bureau pour analyser les résultats des tests et rédiger le rapport de validation.

 

Qu’est-ce que tu apprécies dans ton travail ?

J’apprécie la diversité. Travailler en mode « projet » permet d’avoir des sujets toujours différents et de ne pas avoir de routine.

J’aime aussi le contact avec tous les départements, car l’ingénieur validation est souvent un rôle central : c’est lui qui coordonne les activités des différents départements impliqués dans le projet.

 

Comment développes-tu tes compétences et expériences chez ALTEN ?

Il y a 2 façons de se développer :

  • Via les formations avec Alten. J’ai par exemple suivi plusieurs formations pour développer mes soft skills et les outils de gestion de projet ;
  • Via les missions que l’on fait chez nos clients. Les projets sur lesquels nous intervenons nous permettent d’être confronté à de nouvelles problématiques, des pratiques différentes et donc d’acquérir rapidement des connaissances.

 

Qu’est-ce que tu aimes en travaillant chez ALTEN ?

J’aime être consultant car cela permet de ne pas avoir de routine. Le changement de mission ou de client permet d’apprendre quelque chose de nouveau tous les jours et de rencontrer de nouvelles personnes.

Cela demande un effort d’apprentissage et d’adaptation rapide, mais c’est ce qui permet d’évoluer.

 

Comment vois-tu ta carrière évoluer ?

L’évolution de la carrière se voit surtout dans le regard des clients. Après quelques années, je ne suis plus un junior exécutant. Mon expérience acquise me permet d’apporter des connaissances et compétences au client et d’être autonome dans la réalisation de ma mission.

Aujourd’hui, c’est ce que cherche les clients qui souhaitent de plus en plus déléguer une activité ou une responsabilité.

 

Selon toi, pourquoi les candidats devraient postuler le poste d’Ingénieur Validation ?

Pour moi, le rôle de consultant et la fonction centrale de l’ingénieur validation permettent de se développer rapidement en termes de connaissances et compétences.

Cela permet aussi d’évoluer vers des rôles avec plus de responsabilités comme la gestion de projet, car la coordination de validation donne de bons outils pour cette évolution.

 

Intéressez par le post d’Ingénieur validation ? Cliquez ici !

Share

You may also like